Catégories
Non classé

Les bienfaits de l’Aloe vera

L’Aloe vera est une plante magique ! Je vous parlerai ici du gel de l’aloé véra (ou de sa pulpe). Ce gel est composé à 99% d’eau, de minéraux (potassium, phosphore, calcium, sodium…), d’enzymes, des vitamines variées (A, C, E, B1, B2, B3, B4, B6, B9, B12), d’acides aminés pour la réparation et la régénération de la peau), d’acides gras, d’acide salicylique, de sucres pour un effet hydratant…

En externe, l’Aloe vera hydrate et cicatrise : elle est très intéressante pour les personnes ayant de l’acné, de l’eczéma, du psoriasis car il s’agit d’un anti-inflammatoire local et va hydrater, purifier et cicatriser la peau (visage et corps). Il peut servir de sérum en dessous d’une crème ou de base sous du maquillage ou pour l’utilisation des huiles essentielles (le gel d’Aloe vera et les huiles essentielles se mélangent très bien). Du fait de sa richesse en éléments essentiels, l’Aloe vera est utile pour en faire un soin anti-âge puisqu’il est un bon régénérateur de la peau.

  • Cette plante est intéressante pour hydrater les peaux sèches (mais il est aussi important d’hydrater par voie externe 😉), les peaux atopiques, irritées…
  • Elle peut être utilisée après avoir pris un coup de soleil afin d’apaiser la peau, calmer la sensation de brûlure et l’aider à cicatriser.
  • Il peut être intéressant de l’appliquer sur la peau après s’être brûlé superficiellement (cuisine).
  • Il est possible de l’utiliser pour les cheveux pour les protéger des agressions extérieures.
  • Il est important de l’acheter bio (au moins 96% d’Aloe vera bio, à partir de pulpe fraîche, non chauffée et non filtrée)

Petite astuce : avec la chaleur, une sensation de jambes lourdes peut apparaître à cause d’une mauvaise circulation sanguine. Le gel d’Aloe vera peut tout à fait intervenir dans la préparation de gels anti-jambes lourdes, associé à l’huile essentielle de menthe poivrée (pour l’effet fraîcheur et l’huile essentielle d’hélichryse italienne pour protéger et renforcer la tunique des vaisseaux sanguins). Pour plus de fraîcheur, il est possible de mettre le gel au réfrigérateur !

Mais l’Aloe vera ne se prend pas seulement par voie externe. Il est en effet possible de l’utiliser en cure (d’un mois environ) par voie interne, sous forme de gel à boire à jeun ou de gélules (toujours bio bien sûr) : l’Aloe vera va aider l’organisme à évacuer ses déchets, à réduire l’inflammation en aidant à cicatriser la muqueuse intestinale et en participant à la reformation d’une flore intestinale équilibrée. En agissant sur l’intégrité intestinale et le microbiote intestinal, cette plante aura aussi une action sur le système immunitaire. On peut l’utiliser sous forme de gel. L’Aloe arborescens et l’Aloe barbadensis miller sont deux espèces que je trouve intéressantes. Vous trouverez souvent l’espèce Aloe barbadensis miller. Il est bien-sûr possible de préparer soi-même son gel d’Aloe vera à partir de feuilles achetées dans le commerce ou bien si vous avez de l’Aloe vera chez vous.

Petite astuce : vous pouvez tout à fait ajouter ce gel d’Aloe vera dans vos smoothies préférés.

L’Aloe vera est donc une plante très intéressante aussi bien pour la peau que pour les intestins.

Son utilisation est toutefois déconseillée chez les femmes enceintes et allaitantes. Ne pas prendre en cas d’allergies aux liliaceae.

Sources : Aroma-zone, cours de naturopathie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *